mardi 9 mars 2010

i'm the fury in your head, i'm the fury in your bed, i'm the ghost in the back of your head

Je crois bien que je suis en train de mourir, à petit feu, j'ai passé la pire matinée qui soit (qui a commencé à quatre heures du matin avec du vomi de chat oh si si), après avoir passé un horrible weekend, c'est le froid que j'ai du mal à supporter je crois, j'en peux plus. Je supporte plus les films dramatiques non plus, j'étais voir precious samedi, je sais toujours pas si j'ai aimé ou pas, j'étais trop estomaquée pour juger, j'ai arrêté de parler, j'étais triste, et j'étais énervée parce que j'arrêtais pas de me comparer à elle et de me dire qu'y fallait pas être obèse et noire et pauvre et enceinte et illettrée pour être malheureuse et blala et j'en ai fini par conclure que le film était beaucoup trop lourd et que j'aime pas les films lourds. Même si les passages où elle s'imagine en star dans les moments où ça va très mal ben je fais un peu la même chose. J'ai revu i'm not there aussi ce weekend, nettement plus chouette, je suis re tombée amoureuse des cheveux de coco et je suis partie chez le coiffeur me les faire couper à exactement la même longueur qu'elle même si JE ME DOUTAIS BIEN que ça ferait pas tellement pareil, mais c'est joli quand même, c'est court et c'est pas chiant et un jour quand j'aurai le temps j'essaierai de me les coiffer sixties. je peux même faire les années vingt si je les laisse sécher sans séchoir, ça fait une vague, mais ça fait un peu anachronique avec un sweat american apparel. Dimanche j'ai passé la journée devant short tv ou bien la chaine la plus addictive du monde et la soirée sur mon lit à écouter spanish sahara (le nouveau morceau de foals pour ceux qui vivraient dans une grotte parce qu'il est partout ce clip c'est stupéfiant), la première fois que j'ai vu le clip j'ai été frappée par sa noirceur, et parce que c'est tellement différent de antidotes, c'est un morecau bouleversant, et j'ai envie de l'écouter tout le temps.

(ça date d'hier mais ma connexion s'est enfuie d'un coup)

je meurs plus, j'arrive à rester assise en cours sans être sur le point de m'évanouir, sans avoir envie de vomir, quand même je suis tout le temsp en train de manquer et puis quand je suis malade je me force à aller en cours, je suis un peu conne. je veux m'exiler au brésil, depuis que j'ai lu cette phrase sur le blog de garance doré: "Ici, on est en maillot même en pleine ville. Personne ne vous calcule, c’est absolument normal. Même d’aller à la banque en maillot. Même de faire ses courses en maillot. Même de faire du skate en maillot…" oh oui oui oui c'est un peu mon plus gros fantasme là. garance doré c'est la femme que j'aimerais être plus tard. là tout de suite j'aimerais être cory kennedy. ou n'importe qui qui vit au soleil en fait.



(garance doré, tumblr)

2 commentaires:

Metanoia a dit…

Hi Bizarre que tu ne parles pas des chansons du nouvel album de MGMT qu'ils nous ont laissés téléchargé !
Sinon oui Cory kennedy a un peu une vie qui fait UN PEU rêver .

17:53 a dit…

Joli ton blog...