mardi 24 mars 2009

Leur second degré à la con, leur pop culture de merde

En regardant skins tout à l'heure je me suis rappelé que j'avais le même gilet à noeuds qu'emily, j'ai vidé toute mon armoire pour le retrouver, je l'ai retrouvé, tout au fond, maintenant je m'habille comme emily, je mets du vernis bleu et des robes courtes avec des dr martens et des petites gilets, je dois être schizophrénique quelque part parce que je me suis acheté un beau trench coat beige y a quelques jours, je me suis aperçu aussi à quel point je pouvais changer de genre d'un jour à l'autre, en matière d'habits je veux dire. Ca doit venir de ma grosse crise d'identité que je me traine depuis trois siècles et qui NE VEUT PAS ABOUTIR la conne. Je crois que je suis en train de laisser tomber p. aussi, très doucement, je suis paranoïaque un peu à mon avis, je veux plus le voir. J'aurais aimé avoir le courage de le lui dire, de le prendre par les épaules et de le secouer et de lui dire HEY je t'aime c'est pas grave si tu m'aimes pas je voulais juste que tu le saches. J'aurais rien eu à perdre en plus parce qu'on me prend déjà pour une fille dérangée. Ou bizarre du moins. Je pense aussi que tumblr ne devrait pas exister, parce que ça me fait passer mon temps à culpabiliser (en plus ça fait des jours que je stagne à 100 followers, ça monte plus, qu'est ce que j'ai fait?), encore maintenant y pleut et y a des tempêtes et tout, mais la semaine dernière il a fait soleil TOUS les jours et on dirait pas comme ça mais le soleil pendant une semaine ça fait long j'étais toute guillerette de retrouver la pluie hier matin, j'aime beaucoup le soleil, mais j'entretiens un rapport bizarre avec, parce que quand il est là je peux pas m'empêcher de le suivre toute la journée et je passe mes fins d'après midi sur le sol de la cuisine pour la belle lumière que ça fait, et le soleil me fait toujours sentir coupable quand je sors pas. Genre je me suis sentie coupable toute la journée vendredi parce que j'aurais aimé, je sais pas, fêter le printemps. Je devrais peut être faire un blog sur la météo, j'aurais plein de choses à dire.
A mesure qu'on me rend mes devoirs à l'école je me dis que je devrais dire fuck à mes études en france et partir faire une art school à new york, parce que je suis de plus en plus persuadée de pas être faite pour travailler. Je suis pas tout à fait sûre en quoi consiste une art school mais ça m'a l'air coolos quand même. J'ai lu cet article sur fredo viola dans les inrocks la semaine dernière et ça m'a sacrément donné envie de partir à new york, je sais même pas pourquoi d'ailleurs, parce qu'il parle pas spécifiquement de new york dedans. Je veux juste faire un truc cool de ma vie, comme tout le monde, mais moi plus, ahah, en plus je connais plein de gens qui visent beaucoup plus modeste, je devrais faire de même, mais ça me déprime.
Photobucket
it's my own cheating heart that makes me cry - glasvegas
waves - metric
passion pit, phoenix, camera obscura, doherty,...

8 commentaires:

Y. a dit…

Hu je l'ai pas adoré le dernier épisode, mais émily je l'aaaaaiiiiiimeeeeeee (jdis ça parcqu'effy était pas là) et elle a une PUTAIN de voix et j'ai remarqué qu'elle avait un petit nez de souris pas mal. jfais une fixette sur les nez. déjà le nez de michelle il me Tuait tellement il était beau
sinon c'est pourri comme remarque mais t'as l'air d'avoir tout plein de frriingues géniales, la chance =)

valentine a dit…

"je t'aime c'est pas grave si tu m'aimes pas je voulais juste que tu le saches"
je l'ai dit une fois, il y a un bout de temps maintenant (fin 4ème, époque regrettée ?) et je ne sais pas ce que ça m'a apporté, à part peut être avoir été prise pour une demi conne quand même, mais ça m'a au moins permis de faire une croix dessus je crois ...

Y. a dit…

hé, a force d'être tout l'temps sur ce blog, j'avais quasiment (j'ai dit quasiment) que c'était AUSSI une chanson grandiose a certain romance.

moi le "je t'aime c'est pas grave si tu m'aime pas eutécé" on me l'a dit, et j'attendais que ça pour répondre moi aussi en fait. donc sait on jamais...

Y. a dit…

*oublié* j'avais quasiment oublié.

DivideMeByZero a dit…

Oh dis-lui que tu l'aimes à ton bonhomme sinon
1) Tu vas le regretter
2) Tu ne pourras pas correctement faire une croix sur le type
3) Tu vas décevoir un public en mal de jolies histoires et stagner jusqu'à la fin de tes jours à 100 followers.
C'EST ÇA QUE TU VEUX ?!
Ouais sinon on se connaît pas mais je te soutiens vachement. L'amour est en grève, pas au chômage, parfois il suffit de lui botter le cul.

manon dsslvd a dit…

"parce que quand il est là je peux pas m'empêcher de le suivre toute la journée et je passe mes fins d'après midi sur le sol de la cuisine pour la belle lumière que ça fait"
oh oui, oh oui.

Moi je a dit…

Emily, c'est la mieux de toutes, et t'as trop la classe si tu t'habilles comme elle des fois.

Et puis on est deux à traîner une grosse crise d'identité vestimentaire et pas que.

J'aime toujours bien la manière dont tu écris.

Et je ne sais toujours pas ce qu'est tmblr.

Junkie a dit…

Moi aussi, je pensais à une époque que ça relevait de la crise vestimentaire, mais j'ai eu la reflexion y a pas longtemps que c'était peut-être autre chose. Quelque chose qui s'inscrit dans la durée ou qui la transcende, qui fait partie ta personnalité.

Genre, je pense que c'est possible malgré la société de s'habiller selon ses goûts (même si on peut pas évaluer l'influence de la société sur nos goûts) et ainsi ne pas s'attacher à un style particulier. Après cela ne veut pas dire qu'on ne peut être original avc un style particulier ( =vrai faussaire selon un certain philosophe par dérive).
En gros, c'est choisir un vêtement pour le vêtement et non pas par rapport aux autres vêtements que ce soit ceux des autres ou les siens. (je sais pas si je suis claire, putin, ça doit être chiant de s'appeller claire...).
Enfin, ça peut être aussi du au fait que l'on recherche une certaine singularité ou, que que l'on se sente aussi bien dans un style que dans un autre (perso, des fois ça dépend de mon humeur...).


Bref, je vais remettre en cause l'utilité de mon commentaire pendant 30 s, et puis finir de lire ton article.